Le roman d’espionnage. Quand la fiction du secret vient au secours de la science politique

  Reklama  

 
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)

Le roman, s’il est l’objet d’une lecture par les outils conceptuels des sciences humaines, contribue à dévoiler en partie ce que la littérature académique a désigné comme la « dimension manquante » des Relations internationales. C’est-à-dire l’oubli relatif jusqu’aux années 1980 des problématiques du renseignement comme point de compréhension privilégié de la politique internationale.

CET article est issu de la table ronde « Nid d’espions : le masque et la brume » tenue lors des Rencontres de l’IHEDN. Il y (…)

-
Transversaux
/
,
,
,
,
,
,
,
,
,

….source

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)